• 04- Destins croisés

    - Les secours vont arriver, se contenta d’annoncer l’inconnu.
    Troublée Salomé resta muette. Cette voix lui était étrangère mais avait plus ou moins des intonations familières. Il pleuvait des cordes et son pull glacial lui collait au corps.
    - Je… je ne m’attendais pas à ce que quelqu’un vienne me sauver, balbutia-t-elle pour briser le silence gêné qui s’était installé entre eux.
    - Et moi je ne m’attendais pas à croiser la route d’une fille en passe de se suicider en allant faire mes courses.
    - Je m’appelle…
    Plusieurs ambulances arrivèrent sur le boulevard toutes sirènes hurlantes lui coupant la parole. Son sauveur se volatilisa subitement. Elle n’eut pas le temps de le remercier que déjà des infirmiers en blouse la prenaient en charge et l’emmenaient aux urgences.

    Ils la laissèrent seule dans le couloir verdâtre et aseptisé de l’hôpital. Allongée sur une civière elle s’emmitoufla étroitement dans la couverture de survie qu’ils avaient disposée autour d’elle et attendit. Les heures passèrent lentement, l’une après l’autre. Avec effroi elle réalisa qu’elle ne savait pas exactement où elle se trouvait et n’avait aucun moyen de contacter ses parents pour donner signe de vie. Elle se sentait extrêmement seule et ses yeux s’embuèrent de larmes. Qu’est ce qui l’avait poussée à vouloir se suicider sur un coup de tête? Comment sa solitude était-elle soudain devenue si lourde à supporter? Autant de questions auxquelles il n’était pas facile de répondre dans l’immédiat. Cependant un fait s’imposa à elle: bien qu’elle refusait de se l’avouer son espoir secret était de retrouver Hakim et d’éprouver pour lui un amour intact non dilué par le temps et les épreuves. Elle ferma les yeux et s’endormit en se remémorant son visage bienveillant et son éternel sourire chaleureux.

    Une fois dehors il retira son masque pour respirer un grand coup et griller une cigarette. Secoué, il ne s’attendait pas à ce que sa victime fût Salomé Kluster. Il avait envisagé toutes les possibilités sauf celle qu’elle allait tenter de se suicider.
    Les excuses étaient inutiles, désormais il devait disparaître de sa vie et effacer toute trace de son passage. Mais cela n’allait pas se révéler facile car il prit peu à peu conscience qu’il n’était pas l’unique acteur principal de la tragédie qui se jouait entre eux. Il pensa à Margaret Petsek et sa mâchoire se crispa subitement; Elle avait sa part de responsabilité et allait devoir s’expliquer, de gré ou de force.

    Leia klaxonna un automobiliste qui rêvassait au volant en laissant le feu repasser au rouge. Elle avait promis à Xavier qu’elle le rejoindrait à l’hôpital dès que sa séance de gym hebdomadaire serait terminée. Enervée elle s’engagea sur la file de gauche et brûla le feu rouge coupant la route à une voiture qui freina dans un crissement de pneus assourdissant.

    Arrivé aux abords de l’hôpital Xavier annula tous ses rendez-vous de l’après-midi puis regarda sa montre. Quatorze heures. Avant d’oublier il appela aussitôt le lycée Saint Michel pour leur annoncer que Salomé serait absente pour la semaine à venir au minimum. Il se mit en colère contre la secrétaire du bureau des élèves qui crut à une énième tentative de Salomé de sécher les cours le menaçant d’en référer à la direction pour que sa fille soit renvoyée une bonne fois pour toutes.

    A quatorze heures pile, la seconde sonnerie retentit et les élèves de la terminale ES1 s’empressèrent de rentrer en salle C8 pour deux heures d’histoire-géographie. A l’insu d’Honey Alice regarda discrètement derrière elle. Salomé était encore absente. Dans la cour une atmosphère inhabituelle régnait. Nerveux, le directeur allait et venait au hasard, faisant les cent pas son téléphone collé à l’oreille. De temps à autre il levait les yeux vers la fenêtre de la salle C8. La pluie avait cessé mais le ciel demeurait lourd et nuageux.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :